Puis-je embaucher un mineur l'été

Tout à fait ! A partir de 14 ans, un mineur peut travailler l’été sous conditions et autorisation.

 Le salarié mineur a, néanmoins, le statut de salarié et bénéficie des mêmes droits et obligations que l’ensemble de votre personnel.

Attention, vous devez respecter certaines obligations lors de son embauche, pour sa rémunération et pendant l’exécution de son contrat de travail :

Les adolescents de 14 à 16 ans peuvent effectuer des travaux légers pendant les vacances scolaires et encadrés.

Pour embaucher un jeune pour les vacances, vous devez obtenir, selon son âge : l’autorisation de son représentant légal, l’inspecteur du travail et bien sûr, l’avis favorable du médecin du travail.

A retenir

Pour que les jeunes âgés de 14 à 16 ans soient autorisés à travailler pendant leurs vacances scolaires, la durée de celles-ci doit être d’au moins 14 jours ; et ils doivent disposer d’une durée minimale de congés, soit la moitié de la durée totale des vacances.

En été, les vacances durent 2 mois, aussi, les jeunes de 14 à 16 ans ne peuvent pas travailler plus d’un mois.

Quel que soit l’âge du jeune salarié, il est nécessaire d’obtenir l’autorisation écrite de ses représentants légaux avant de signer le contrat de travail.

  • Pour l’embauche d’un mineur de plus de 14 ans : demande d’autorisation parentale 
  • Pour les jeunes âgés de 14 à 16 ans, il est également nécessaire d’obtenir l’autorisation de l’inspecteur du travail. Cette demande doit être adressée au moins 15 jours avant l’embauche, par lettre recommandée.

Contactez votre CAPEB pour un modèle de courrier.

Si l’inspecteur ne donne pas de réponse, son silence vaut acceptation, il a 8 jours pour s’opposer à votre demande.

 

Enfin, comme pour tout salarié, vous devez procéder à la DPAE auprès de l’URSSAF, à la visite médicale

 

Pour la rémunération, celle-ci ne peut être inférieure à, avant 17 ans, 80 % du SMIC ; entre 17 et 18 , 90 % du SMIC.

SI le jeune justifie de 6 mois de pratique professionnelle dans le BTP. Il touchera au minimum le SMIC.

Théoriquement, vous n’avez pas l’obligation de verser au jeune une indemnité de précarité s’il est en cursus scolaire et travaille uniquement pour l’été.

Pour la durée du travail, celle-ci ne peut pas excéder : 35 heures par semaine ; 7 heures par jour jusqu’à 16 ans et 8 heures au-dessus de 16 ans.

 

Une dérogation est toutefois possible pour les plus de 16 ans. Elle permet d’effectuer des heures supplémentaires, dans la limite de 5 heures par semaine, sur autorisation de l’inspecteur du travail et après avis conforme du médecin du travail.

Pour tout complément d’information, contacter votre CAPEB.