Emploi des jeunes : les aides financières sont prolongées jusqu’à fin mars 2021 !

Au vu du contexte actuel et afin de favoriser l’insertion professionnelle des jeunes sur le marché du travail, le Ministère du Travail a annoncé le prolongement des mesures exceptionnelles, prises dans le cadre du plan 1jeune 1solution, initialement prévues jusqu’à fin janvier. 

Ainsi, dans l’attente des textes formalisant cette prolongation et ses modalités, l'ensemble des mesures est prolongé à priori jusqu’à la fin mars 2021 (un décret d’application est attendue prochainement). La CAPEB (re)fait le tour des aides et des modalités dont les entreprises artisanales du bâtiment peuvent bien entendu bénéficier.

Le plan 1jeune 1solution, lancé au cours de l'été dernier, désigne l'ensemble des mesures prises par les pouvoirs publics afin d’inciter les entreprises à embaucher les jeunes ou alternants de moins de 26 ans.

1 - Focus sur l’embauche des jeunes de moins de 26 ans

En cas d’embauche d’un jeune de moins de 26 ans, une compensation de charges sociales à hauteur de 4 000 euros sur une rémunération allant jusqu’à 2 fois le SMIC est prévue pour l’entreprise.

L’embauche doit avoir lieu après le 1er août 2020 pour un contrat de travail de plus de 3 mois (CDI ou CDD).

2 - Zoom sur les contrats en alternance

Pour mémoire, une aide exceptionnelle est versée par l'État pour la première année d’exécution de chaque contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.

Cette aide s'élève à :

  • 8 000 euros si le jeune a plus 18 ans
  • 5 000 euros si le jeune a moins de 18 ans


RAPPEL : Le contrat doit être adressé à l'OPCO Constructys qui le transmettra directement à l'Agence de services et de paiement (ASP), en charge du versement de l'aide. Cette dernière est versée chaque mois dès le début du contrat.



2.1 - Pour le contrat d’apprentissage :

L’aide concerne la première année d’exécution d’un contrat préparant à un diplôme ou titre allant jusqu’au niveau master signé après le 1er juillet 2020.

Pour bénéficier de cette aide, il faut justifier chaque mois de la continuation du contrat via la DSN (déclaration sociale nominative).


2.2 - Pour le contrat de professionnalisation :

L’aide concerne la première année d’exécution d’un contrat préparant à un diplôme ou titre allant jusqu’au niveau master signé après le 1er juillet 2020.

  • Un diplôme ou un titre à finalité professionnelle de niveau équivalant au plus au niveau 7 de la nomenclature nationale des certifications professionnelles (Master, diplôme d’ingénieur, …).
  • Les contrats visant un certificat de qualification professionnelle (CQP).
  • Les contrats de professionnalisation expérimentaux prévus par le VI de l’article 28 de la loi du 5 septembre 2018 sont également éligibles à l’aide.

L'étudiant concerné doit toutefois être âgé de moins de 30 ans.

Pour bénéficier de l'aide, l’entreprise doit envoyer chaque mois une copie du bulletin de paie à l'ASP.


RAPPEL : Ces aides sont valables pour toutes les entreprises de moins de 250 salariés et sans condition sur le nombre d’apprentis.