Les entretiens professionnels peuvent être réalisés jusqu’au 30 juin 2021

En raison de la prorogation de l’état d’urgence sanitaire liée à la propagation de la COVID- 19, et de la deuxième période de confinement, une ordonnance n°2020-1501 du 2 décembre 2020 accorde aux entreprises un délai supplémentaire pour réaliser les entretiens professionnels de leurs salariés.

Pour rappel, chaque salarié a droit, à compter de sa date d’embauche, à un entretien professionnel tous les 2 ans et à un entretien « état des lieux » de son parcours professionnel tous les 6 ans (article L. 6315-1 du Code du travail).

 

L'année 2020 était l'année au cours de laquelle les employeurs devaient organiser, pour la première fois, l'entretien professionnel faisant un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié.

Par exemple, pour un salarié embauché le 1er juin 2014, cet entretien devait, en principe, être organisé, le 1er juin 2020 au plus tard.

L’organisation des entretiens professionnels ayant été bousculée par la crise sanitaire, l’ordonnance n°2020-387 du 1er avril 2020 avait déjà permis aux employeurs devant organiser les entretiens professionnels d’état des lieux en 2020 de les reporter jusqu’au 31 décembre 2020.

Compte tenu de la continuité de la crise sanitaire et de la seconde vague de l’épidémie, l’ordonnance du 1er avril 2020 a été modifiée par l’ordonnance n°2020-1501 du 2 décembre 2020 afin de reporter la date butoir initialement fixée au 31 décembre 2020 au 31 juin 2021.

Par conséquent les entretiens professionnels ayant lieu tous les deux ans, et les entretiens d’état des lieux (devant avoir lieu tous les 6 ans) intervenants entre le 1er janvier 2020 et le 30 juin 2021 peuvent ainsi être reportés jusqu’au 30 juin 2021 à l’initiative de l’employeur.

 

Pour mémoire : 

L'entretien professionnel qui a lieu tous les 2 ans est consacré aux perspectives d'évolution professionnelle du salarié, notamment en termes de qualifications et d'emploi. Cet entretien ne porte pas sur l'évaluation du travail du salarié.

L'entretien "d'état des lieux" est l'occasion pour l'employeur de vérifier notamment que le salarié a bénéficié d'une progression salariale ou professionnel et d'au moins une action de formation non-obligatoire.