Covid-19 : nouvelle mise à jour du guide de l’OPPBTP (la 10ème version est parue !)

Dans un contexte de probable rebond épidémique et face à l’émergence de nouveaux variants plus contagieux, l’OPPBTP met une nouvelle fois à jour le « Guide de préconisations de sécurité sanitaire pour la continuité des activités de la construction.

De ce fait, certaines mesures de prévention sont renforcées comme la distance physique entre deux personnes est portée d'1 mètre à 2 mètres en l'absence de port du masque.

La CAPEB revient sur les évolutions de cette nouvelle version et sur les conséquences pratiques dans les entreprises.

 

  • Les principales modifications à prendre en compte portent sur :

La distanciation physique de sécurité sans masque passe de 1 mètre à 2 mètres (voir page 3 et page 9).

Principale nouveauté, la distanciation physique de sécurité sans masque passe de 1 mètre à 2 mètres.

Cette nouvelle version du guide de l’OPPBTP précise le nécessaire respect d’une distance minimale d’1 mètre entre les personnes à tout moment, en cas de port du masque, et de 2 mètres en l’absence de port du masque.

En cas de travail à moins de 2 mètres ou de regroupement, le port du masque est obligatoire.

Pour mémoire, seuls les masques de type grand public de filtration supérieure à 90% (dits de « catégorie 1 »), ou de protection supérieure sont autorisés au sein des entreprises dans les lieux collectifs clos.

 

  • Les espaces de restauration dans lesquels il est possible de déroger à la distanciation physique de 2 mètres si des cloisons de séparation sont installées (page 8).

Dans les espaces de restauration, il est possible de déroger à la distanciation physique de 2 mètres en cas d’installation d’écrans de séparation.

Toutefois, il convient de rester très vigilant et de respecter scrupuleusement l’ensemble des gestes barrières, notamment raison de l’impossibilité du port du masque lors de la prise du repas.

Dans ces espaces, il est possible de déroger à la distanciation physique de 2 mètres en cas d’installation d’écrans de séparation entre les personnes.

Pour autant, il convient de veiller à l’aménagement des espaces de restauration et de pause et/ou à l’organisation de tours de passage pour permettre le respect d’une distance minimale de 2 mètres, et à inciter les personnels à la respecter, avec des places en quinconce et 4 personnes maximum par table.